Category Archives: sewing

Petite pochette à miroir / Pocket mirror pouch

Bonjour ! Avant de continuer dans les posts un peu longs et pleins de texte, une petite pause photos de couture s’impose. Malheureusement fin 2011 le temps m’a manqué pour préparer beaucoup de cadeaux faits main pour Noël. Je n’ai donc réussi à en faire qu’un : une pochette maison pour accompagner et protéger un joli miroir de poche offert à ma soeur.

Hello! Before I continue with another longer post with more things to read, I thought a picture sewing-related post was in order! Sadly I didn’t have enough time at the end of 2011 to make lots of nice handmade Christmas gifts, but I did manage to make one: a little pouch for a mirror I was giving to my sister for Christmas.

Le tissu extérieur est un coton assez épais pour donner quelque chose qui se tienne et soit résistant. Je l’ai doublé en Liberty Tana Lawn (je ne connais pas le nom de ce modèle), pour que ça soit joli et doux contre le miroir. La doublure se transforme en rabat décoratif sur l’extérieur.

The shell fabric is a medium/heavy weight cotton for durability and sturdyness. The lining fabric is a Liberty Tana Lawn (I don’t know this print’s name), so that it’s pretty on the inside and soft against the mirror. The lining folds on the main fabric at the top to add a decorative band.

Le devant de la pochette est décoré de broderies maison et de boutons. L’un des deux est purement décoratif, l’autre fonctionnel : la pochette se ferme par une bride qui vient se mettre autour du bouton central.

The front is embroidered and adorned with two buttons. One is purely ornamental and the other is also functional: the pouch closes with a loop that goes around the central button.

Question technique, ce fut improvisé sur des bases très simples : un rectangle plié en deux et cousu sur les côtés pour l’extérieur, et la même chose pour l’intérieur en ajoutant le rabat. J’ai regardé la largeur de l’emballage du miroir, qui avait l’air assez ajusté, et je me suis basée là-dessus pour les mesures, en ajoutant les marges de couture pour les côtés. Voici une petite photo de la pochette en contexte :

It is based on very simple shapes: both the shell and lining are made of one fabric rectangle folded and sewed on the sides. The lining rectangle is longer in order to make the band. I used the mirror package, which seemed quite tight, as a guideline for my measurements. Here is a picture of the pouch with its mirror:

Sa destinataire a eu l’air contente du cadeau, j’espère qu’il lui servira un moment. Pour information le miroir vient de chez La Marelle, il est illustré par Adolie Day.

My sister seemed quite pleased with her present, it made me happy. And because I’m sure your wondering where the cute little mirror came from: it was designed by Adolie Day for La Marelle.

1 Comment

Filed under sewing

Jupe à noeud / Ribbon skirt

Pour commencer à rattraper mon retard, voici une petite jupe cousue il y a quelques mois. Au départ je ne voulais pas la montrer parce qu’elle n’était pas encore complètement terminée à mon goût (explications plus bas), mais finalement je la porte telle quelle régulièrement, donc il est plus que temps de la faire admirer !

Today I’m sharing a simple skirt I made a few months ago. I didn’t want to post it for some time, because it’s not a totally completed project (I’ll explain why below), but since I’m wearing it a lot lately, I want to share it anyway.

C’est une jupe on ne peut quasiment pas plus simple, sans patron. La base : un rectangle, un élastique à la taille. Ceci dit je voulais une jupe vraiment ample sur le bas, mais pas non plus trop en haut, du coup je ne me suis pas contentée de faire rectangle + élastique. J’ai d’abord froncé le rectangle sur la ceinture pour le réduire à la largeur de mes hanches environ, et là j’ai mis un élastique. C’aurait été plus élégant avec une ceinture plate et une fermeture, sans l’épaisseur ajouté par l’élastique à la taille, mais elle est plus confortable comme ça. ;p J’ai fait des coutures anglaises sur les côtés pour une jolie finition, et l’ourlet est un ourlet invisible machine (donc quasi invisible).

It was a really simple project that I made without a pattern: a rectangle skirt with an elastic waist. The only trick is that since I wanted it to be really full at the bottom but not have a very thick waist, I made it a tiny bit more complicated that just a piece of fabric + an elastic. The skirt is made of two pannels cut in the whole width of the fabric. I started by gathering and attaching the skirt to a waistband about the size of my hips, and then added elastic inside this reduced waistband. It’s not as elegant as with a “flat” fixed waistband, but it’s more comfortable. ^^ The side seams are french seams and the hem is a machine-made invisible hem, for a nice finishing touch.

J’ai eu envie de m’amuser un peu, du coup j’ai décidé d’ajouter un gros noeud amovible dans le même tissu. Je pense que la forme de ma jupe m’a rappelé les vêtements que je pouvais voir au Japon et que c’est de là que je tire cette idée. En tout cas j’en suis très contente ! J’adore ce petit détail girly, et la jupe prend un aspect plus ou moins élégant selon que je mets le noeud ou non et en fonction du haut que je mets avec, c’est rigolo. Même si elle est simple j’aime vraiment beaucoup cette jupe, son tombé est agréable et je me sens jolie et particulièrement féminine dedans. J’avais dans l’idée de créer d’autres accessoires pour avoir toute une tenue assortie, mais pour le moment je ne l’ai pas encore fait.

To make it a little bit fancier I decided to add a detachable bow of the same fabric. I think the shape of the finished skirt reminded me of the skirts japanese women tend to wear and that inspired the bow. It’s exactly the kind of details you see in japanese fashion that aren’t so common in western countries (I think). I love this girly touch, and the skirt looks different depending on whether I add the bow or not, more elegant or more casual. I’m really happy with this project even if it was quite simple. It’s a real pleasure to wear, I feel pretty and feminine in it. I wanted to make other accessories to try and create a whole look, but I haven’t done anything more yet. We’ll see if I add something in the future.

Le tissu a été acheté en soldes au Japon peu de temps avant mon départ en 2009. Et dire que je comptais l’utiliser rapidement ! ^^; J’ai craqué sur le motif de broderies et dentelles. Vu que le tissu n’est pas très épais (= un peu translucide) et qu’il est en coton (= colle aux collants), j’avais acheté en même temps du tissu de doublure assorti pour doubler la jupe. Et voilà l’explication sur le fait que la jupe n’est pas finie : en montant les fronces je me suis ratée, je les aies cousues du mauvais côté de la ceinture ! Impossible de rajouter une doublure comme prévu, à moins que la fixer bizarrement à la ceinture ou de tout découdre. Hors de question de refaire mes fronces ! Du coup je me suis dit que je ferais un jupon avec le tissu de doublure. Et je ne l’ai toujours pas fait, bien entendu. Finalement elle n’est pas si transparente que ça, du coup je la porte quand même, et je crois que je ferais le jupon à l’automne si je veux continuer à la mettre avec des collants. ;p

I got the fabric on sale in Japan a short time before I left for France, in 2009. The funny thing is that I was planning on using it quickly! ^^; I loved the embroidery/lace motif and the rich brown color. Since the fabric isn’t very thick (meaning it can be a little see-through) and it’s 100% cotton (meaning it will cling to my tights in winter), I had bought some lining fabric to go with it and line the skirt. And here comes the part where the skirt isn’t really done yet: I mixed up the steps when I attached the gathered skirt to the waistband, which made it impossible to add a lining properly. Since I didn’t want to undo everything, I decided to leave the skirt as is and make a separate petticoat/half slip (not sure if there’s a difference between the two words) with the lining fabric. And of course I still haven’t made it to this day. It’s not really needed for summer (the skirt isn’t that much see-through), so I guess I’ll make it this autumn if I need it. ;p

PS : les jolies chaussures que j’en profite pour montrer viennent de chez Eram, je les ai achetées à l’automne dernier. Elles sont de trois degrés de marron (le dernier tire sur le bordeaux)

PS: the lovely shoes I’m wearing in those pictures come from Eram, I bought them on sale last winter. They’re made of three shades of brown (the last one being almost burgundy).

10 Comments

Filed under sewing

Work in progress

Deux projets un peu ambitieux, surtout vu le temps que j’arrive à dégager pour la couture… ^^;

Une robe faite maison à partir d’un patron frankensteinisé… Ce projet-ci a une deadline qui se rapproche à grand pas, je croise les doigts pour réussir à terminer à temps…

This is the franken-pattern of what I hope to be a lovely dress. The deadline for this is approaching quickly, I hope I can finish it on time! Please cross your fingers for me.

Une étole en devenir. On en est encore loin hein ? ^^; Il s’agit de mon premier “gros” projet au crochet, je réalise à quel point ça prend beaucoup plus de temps que la couture. Vous verrez peut-être le produit fini avant six mois, avec un peu de chance. J’espère qu’on gagne sacrément en vitesse avec l’expérience. ^^;

This should become a stole. Quite some work left to do, right? ^^; This is my first “big” crochet project. It makes me realize how much longer it takes to make something that way rather than sewing it. I somehow knew it would take long, but I didn’t know it would be that much! With some luck I’ll be able to show you the finished product before next year. I hope time does improve a lot when you get more experienced… ^^;

2 Comments

Filed under crochet, sewing, w.i.p.

Sac solidaire / Charity bag

La vente Inspiration Japon au profit du Japon démarre samedi 16 au matin. Même si ce fut tout juste pour cause d’emploi du temps surchargé (mal géré ?), j’ai réussi à tenir mes engagements et contribuer d’un petit quelque chose. Voici donc les photos de ma première version du fameux sac Lisette.

On Saturday is the launch of the Inspiration Japon charity sale for Japan. I had a busy schedule the past weeks so it was hard to find the time to sew, but I managed to finish (almost) on time! I’m happy to share with you my first bag from the Lisette japanese pattern book.

J’avais envie de faire quelque chose qui soit utile et qui ne risque pas de poser de problèmes de taille. La seule contrainte imposée était que ce soit lié au Japon (par le tissu, le thème, le patron…). Cela m’a donné une excuse pour tester le patron du livre Lisette, qui semble avoir pas mal de succès chez les couseuses japan addict. Le fait de ne pas avoir de destinataire précise m’a permis d’en faire une première version sans prise de tête, où j’ai suivi le patron et les indications tels quels, en ajoutant quand même une doublure. Simplicité certes, mais je n’imagine pas un sac de ce genre sans doublure pour le finir et le protéger !

I wanted to make something useful and for which the buyer’s size wouldn’t matter. An accessory therefore seemed appropriate. The only constraint was that the object offered had to be related to Japan in some way (fabric, theme, pattern…). I wasn’t really inspired by my japanese fabrics for this, so I turned to my patterns and decided to try this bag. It seems quite popular in the french sewing community, I thought it would be a good occasion to try it. In a sense it was liberating to make this without anyone in mind, as I was able to just follow the pattern and instructions. I didn’t feel compeled to modify it to suit someone’s need in particular. I did add a lining though, as I feel such a bag wouldn’t be complete without it.

Les deux tissus 100% cotons utilisés viennent de chez Ikea. Pour l’extérieur un tissu suffisamment foncé pour (j’espère) ne pas être trop salissant, mais plein de gaité avec ses fleurs et oiseaux colorés. Et pour l’intérieur un beige clair tout simple, pour ne pas trop charger. J’aime bien l’opposition des deux, du coup je vous ai fait une photo “dedans dehors” !

I got the fabrics from Ikea. I chose a dark yet joyful fabric for the outside, and a light coloured simple one for the inside. Both are cottons. I like the constract between the busy print and the lining fabric. Here is an inside out picture for you to see it better:

Pas de souci particulier avec le patron. La principale difficulté fut de piquer les anses au niveau de la jonction avec le corps du sac, où il y avait beaucoup d’épaisseurs.  Je me suis un peu battue, et mes points ne sont pas aussi réguliers que je le voudrais, mais tout s’est bien terminé ! Et globalement je suis assez contente, je me suis appliquée et j’ai vraiment essayé de soigner les finitions (mais bien entendu on ne les voit pas vu que c’est à l’intérieur, entre les deux tissus). C’est un peu stressant de faire un sac qui sera acheté, il faut qu’il tienne !

I didn’t have any problems with the pattern, it’s quite easy to construct, even if the gathers make it a little time consuming. The only difficult part was sewing the handle at the point where it’s attached to the body, as it’s quite think there because of the different layers of fabric. The stitching line is not as straight as I’d like it to be, but it is ok. All in all I’m quite pleased with it, and happy with the finishing I did. I tried my best so that the person who will get it would be happy with it. It’s a little stressful to know the bag will be bought by someone I don’t know, it feels like a big responsibility.

Ci-dessus ne petite photo pour vous montrer la taille. Il est plus grand que je l’imaginais ! Ceci dit il n’est pas non plus encombrant, et grâce à sa taille et aux fronces qui donnent du volume il contient beaucoup de choses. Preuve en image ci-dessous avec tout mon barda (et y’avait encore de la place !).

I took a picture where I hold the bag for size comparison. It’s bigger than what I first thought. Thanks to its size and the gathers, it can hold quite a lot of stuff, as you can see below:

Je n’ai pas le courage de m’y remettre de si tôt, mais dans l’ensemble il n’est pas compliqué à faire, et la forme est sympa, donc je pense que lui et moi nous nous recroiserons dans le futur. Ca n’est pas forcément le style de sac que j’achèterai, mais à faire c’est sympa. Et puis il faut savoir bousculer ses habitudes. ^_^

I don’t feel like making another one right away, but since it’s not really difficult and the shape is nice, I guess this bag and I will cross paths again in the future. It’s not the kind of bag I’d think of buying, not really my usual thing, but it’s nice to make. And it’s good to change one’s habits sometimes. ^_^

9 Comments

Filed under sewing

Petite note / A small note

Sorry I didn’t write the past weeks, I have things to say but sad things happened and I wasn’t really on a writing mood.

To get slowly back, I wanted to add a side note about pattern Simplicity 2101: the ties at the shoulders are “fake”. They’re not part of the yoke, you just tie them on top. In the first picture I showed of the dress, it is shown without ties.

The good thing about this: you get two tops in one, since you can wear it with or without the ties. And you can use them to make sure your bra straps won’t show, since you can catch them in the ribbon and ties them to the yoke. I find it very useful with such a wide neckline.

The bad thing: I find they have a tendency to move (go too much to the back or the front of the dress) and untie themselves. I had to move them back or retie them several times during the day.

I like it better with them, especially since my yoke is not perfect at the shoulder seams. ^^;

Désolée d’être restée silencieuse ces dernières semaines, des événements pas très joyeux sont arrivés et je n’avais pas forcément la motivation pour écrire.

Afin de reprendre en douceur, je voulais faire un commentaire sur le patron que j’ai utilisé pour ma robe, au cas où d’autres seraient intéressés par lui : les nœuds sur les épaules ne font pas partie de l’encolure, ils sont ajoutés après. Eh oui, c’est de la triche ! Ce sont deux “rubans” coupés dans le biais que l’on attache autour de l’encolure. Dans la première photo postée, sur cintre, la robe est sans nœuds.

Le point positif : ça permet d’avoir deux hauts en un vu qu’on peut le porter avec et sans les nœuds. Ca peut donner un côté plus ou moins habillé. Et on peut en profiter pour attacher les bretelles du soutien-gorge à l’encolure en même temps, afin d’être sûre qu’on ne les verra pas ! Il suffit de glisser les rubans dessous et donc de les prendre dans le nœud. J’avoue que je trouve ça très pratique avec une encolure large comme celle-ci.

Le point négatif : j’ai l’impression que les nœuds se déplacent facilement et du coup se retrouvent trop en avant ou trop dans le dos, et ils se desserrent avec le temps, du coup j’ai du les replacer ou les resserrer plusieurs fois dans la journée.

Personnellement je trouve que la robe est mieux avec, notamment parce que je me suis un peu ratée sur le col qui se trouve du coup un peu raide. Et puis ça donne un côté un peu plus girly. :)

Comments Off

Filed under sewing

50’s dress: photos

Voici les photos de la robe portée ! ^_^ Nous avons profité d’une journée ensoleillée et tranquille dimanche dernier pour aller nous promener et faire quelques photos.

Here are the pictures! ^^ We did a little photoshoot last Sunday.

Elle m’en aura fait voir de toutes les couleurs cette robe ! Déjà parce que j’avais une deadline pour la finir. Au début on commence, on se dit “Oooh, j’ai bien le temps”, et puis finalement le temps passe, on n’avance pas aussi vite qu’on le voudrait, il y a plein de retouches à faire sur le patron, et à la fin on se retrouve en retard. Oui parce que la blague, c’est que le patron n’était finalement pas du tout à ma taille ! Il faut dire que je n’ai pas choisi la facilité : il fallait convertir mes mesures en inch, trouver les mesures les plus approchantes sur la table des patrons et en déduire ma taille en patron vintage. Résultat : c’est trop grand ! Et j’ai acheté plusieurs patrons dans cette taille. ^^; Un article très intéressant chez Gertie donne quelques conseils pour choisir sa taille de patron vintage, si cela vous intéresse. Bien entendu je ne l’ai vu qu’après avoir commencé. Elle suggère de se baser sur le tour du buste au-dessus de la poitrine plutôt que sur le tour de poitrine pour les patrons vintages. Une chose est sûre : la prochaine fois je tente la taille en dessous.

This dress was quite a challenge! First, because I had a firm deadline for it. That’s not a good idea. When you start you’re very confident, thinking you have plenty of time, and then things happen, you realize you have to make a lot of alterations to the pattern, and suddenly you’re late. Because the bad joke was that the pattern is too big! Seems it’s not my size after all. I see several possible reasons: converting my measurements from cms to inches, matching with the closest (but not exact) measurements on the pattern sheet, choosing a vintage pattern rather than a modern one… And now the result is here: it’s too big, and I got several patterns in the same size! Gertie wrote a post on finding the good vintage pattern size (which I saw afterwards…), in which she suggests you use your high bust measurement and not your regular bust measurement. Anyway next time I’ll order one size smaller!

Du coup il y a eu beaucoup de travail à faire : j’ai réduit la largeur au milieu du devant et du dos, réduit les côtés, repris la couture des épaules… Du coup il a également fallu redessiner (au pif, je n’y connais rien en patronage !) les emmanchures. Et malgré le fait que ça donnait bien sur le brouillon du haut, je trouve que la robe est finalement un peu large, il y a de la marge à la taille et aux hanches. Je me demande si je me suis ratée quelque part ou si ça peut venir de la jupe qui alourdit et tend le tissu. Il faut que j’essaie de mettre un ruban gros-grain à la taille pour la stabiliser, j’ai vu ça sur un autre patron, mais je ne sais pas si ça va vraiment résoudre le problème. Un autre problème que j’ai eu : le patron demande de finir les emmanchures au biais. Impossible, le biais une fois cousu ne voulait pas tourner et s’applatir ! Du coup j’ai du dessiner et poser des parementures. J’ai également déplacé la fermeture éclair pour pouvoir l’enfiler plus facilement (le haut est sensé s’ouvrir par le bas du côté, pas directement sous le bras, ce qui n’est pas très pratique pour une robe), et j’ai bidouillé pour poser la jupe à la bonne hauteur. Pas super bien bidouillé d’ailleurs, j’ai un peu fait les choses dans le désordre, mais ça ne se voit pas de l’extérieur. ^^;

So in the end a lot of changes had to be made: I took in a few cms in the middle of the back and front pieces, at the sides, at the shoulder seams of the yoke… Because of that I had to redraw the armhole, and with no notions of pattern altering it was a little scary. I made a musling of the Simplicity pattern (top of the dress), which seemed okay, but in the end I find that my dress is a tad too big. The waist and hips could be more fitted. I wonder if I did something wrong or if the fit could have been changed by adding the skirt. I saw in another vintage pattern (for a real dress) that they add a grosgrain ribbon as a waist stay, I’ll try that and see if it’s better. Another alteration I did was to change slightly the placement of the side zipper: it’s supposed to be at the bottom of the blouse, but for a dress I thought it would be better to have it at the top, just under the arm. The last thing that happened, which I hadn’t planned, was with the armhole. They say to finish it with bias tape, but it was just impossible for me! I couldn’t turn it around. I had to draw and add shaped facings instead.

Bon allez le positif maintenant ! Je suis quand même super contente d’avoir réussi à la faire. ^_^ Et puis je me suis vraiment appliquée. Cette robe est un condensé de premières fois :
– première robe 50’s terminée (et premier vêtement terminé à partir d’un patron vintage)
– première couture invisible (à la machine) pour l’ourlet du bas. Quitte à faire une jolie robe, autant la faire jolie jusqu’au bout !
– première fermeture éclair cachée sur le côté
– premier vêtement ajusté (et premier vêtement à pinces)
– premières fronces à la machine. Pas au pied fronceur parce qu’il ne pouvait pas froncer assez (il fallait réduire la jupe à moins d’un tiers de sa largeur originale) mais pour bâtir le fil de fronce. C’est beaucoup moins fastidieux qu’à la main, et beaucoup plus régulier !
J’ai même sorti mes bouquins quatre fois : pour faire les parementures comme il faut, pour l’ourlet invisible, la fermeture éclair et pour les fronces à la machine. C’est agréable, j’ai l’impression de les rentabiliser et de progresser !

Now let’s talk about the good things! I’m really happy I made this dress. And doing this lead to many first times:
– first 50’s dress (and first garment made from a vintage pattern!)
– first invisible hem (done with my sewing machine)
– first lapped zipper done with my sewing machine
– first close-fitting garment (and first time sewing darts)
– first gathers done with my sewing machine. I didn’t use a gathering foot to make the whole gathers by machine, but I basted the gathering threads by machine. It was quicker and the gathers are more regular than when I do it by hand!
I even used my sewing books four times: for the armhole facings (to do them perfectly), for the zipper, for the invisible hem and for machine gathering. It’s nice to feel you’re making progress.

3 Comments

Filed under sewing

50’s dress

Me voici de retour ! Les éléments (sous la forme de maux de tête, anniversaires, visites d’amis, maladie et boulot) se sont ligués contre moi pour ralentir l’avancement de mon dernier projet (cf note précédente) et m’empêcher de poster. Mais ma tenue a fini par être terminée, et j’ai pu l’étrenner comme prévu le week-end dernier au mariage d’amis.

I’m back! Many things happened after my last post that prevented me from sewing as much as I wanted and bloging. Some nice things, like birthdays or friends visiting, and some not as nice, like a cold and headaches (I’ll let you decide where “working late” belongs). But in the end my last project was completed, on time for the wedding it was intended for, which was last Saturday.

Je n’ai pas encore de jolies photos portées à vous montrer, c’est donc la seule photo de la robe que vous verrez pour aujourd’hui. Il s’agit comme vous pouvez le constater d’une robe années 50, faite à partir d’un patron de l’époque. J’avais en effet décidé que pour ce mariage, dont j’ai eu l’honneur d’être témoin, je me ferai une jolie robe. Je sais que tout le monde ne tient pas forcément à être très habillé pour les mariages, mais c’est ma manière à moi d’être à la hauteur de la journée, de fêter l’événement et de faire honneur aux mariés. Ayant donc décidé de me faire une robe et qu’elle devait faire un peu habillée, je me suis tournée tout naturellement vers les années 50. Pour moi les années 50 représentent le summum de l’élégance en matière de vêtement féminins modernes.

I don’t have nice pictures of the dress on me yet, so this is the only picture you’ll get for now. My challenge was to make a pretty dress from the 50’s. I had decided that for this wedding I’d make my dress myself. And since it had to be nice and elegant (I lile to be dressed up for weddings, in honor of the bride and groom and to make it a special day), I logically turned to the 50’s. To me women clothing of that decade is the most elegant and feminin.

Cette robe a été faite à partir du patron que j’avais montré dans ma note précédente, un patron de haut en réalité : Simplicity 1201. Cela faisait un bon moment que ce patron me tentait, je trouve les différentes versions toutes très jolies. Et lorsqu’il est apparu à la vente, dans ce qui semblait être ma taille (ha ha, blague, mais on en reparlera avec les photos définitives), alors que je cherchais le modèle de robe idéal, la solution est apparue : j’allais le prendre et faire la version 4, en attachant une jupe aux hanches ! L’avantage des jupes de cette époque c’est qu’elles peuvent être faites avec un grand rectangle froncé, ça n’est pas très compliqué à improviser. ^_^

For this dress I used view 4 of the pattern shown in my last post, which is actually a blouse pattern. It’s Simplicity 1201. I’ve had my eyes on it for some time, I like its fitted shape and the different necklines. All variations are really nice. When I found it for sale in what seemed to be my size while I was looking for my dress pattern, I decided to get it and transform it into a dress by adding a skirt.

Ce qui m’a amusée c’est que quelques jours après avoir pris cette décision, en parcourant les photos de patrons enregistrées sur mon disque, j’ai découvert qu’il existait en réalité un patron qui correspondait exactement à la robe que je voulais faire (la photo vient du Vintage Pattern Wiki) :

A few days later while browsing through the pattern pics I saved on my computer I realised there actually was a pattern that was exactly what I wanted to make (picture from the Vintage Pattern Wiki):

Je n’ai trouvé à l’époque qu’une seule référence sur le net à quelqu’un qui avait le patron et avait fait la robe, chez Camelia Crinoline. Vous pouvez voir sa version ici. Elle a gentiment accepté de répondre à quelques questions sur son patron afin d’adapter le mien au mieux, et je l’en remercie encore une fois.

I did a little research online to try to get more information. Camelia Crinoline has this pattern and made the dress, you can find it here. She very kindly answered my questions about the fabrics and measurements.

Il a fallu ensuite se lancer dans la quête du tissu, toute une histoire puisque la mariée était en bleu marine, que son autre témoin et moi devions êtres accordées ensemble et accordées à sa robe et que nous habitions chacune dans une région différente. Il a fallu se mettre d’accord sur la teinte et chercher ce qui existait. J’ai fini par trouver ce joli coton bleu à fleurs chez Toto à Dunkerque (j’aime beaucoup cette boutique !), tandis que de l’autre côté elle est tombée sur une jolie robe turquoise. Ouf !

After that the challenge was to find the right fabric. I was one of the two bridemaids and we wanted to match as well as look ok with the bride without wearing the same color as her (navy). Turns out it’s really not easy to find a nice blue fabric that is not navy, baby blue or turquoize. I finally found this one in Dunkirk, and I’m really happy with it.

J’espère pouvoir vous montrer des photos portées aussi vite que possible ! En attendant si vous aimez vous aussi la couture vintage, je vous invite à aller flâner sur le blog collectif Sew Retro.

I hope to show you more pictures later, along with construction details. In the meantime, if you’re interested in vintage clothes you can go check Sew Retro. It’s a collective blog about vintage sewing.

2 Comments

Filed under sewing